ACCUEIL

Grâce au Feng Shui, harmonisons nos espaces de vie.

    Créons un environnement favorable

à notre épanouissement !


En chine le Feng Shui fait partie intégrante de la culture traditionnelle au même titre que la médecine chinoise, la diététique, le Tai Qi, le Qi Qong et toutes les pratiques taoïstes.

On le pratique au quotidien, qu’il s’agisse d’aménager son lieu de vie ou son poste de travail.  

Aujourd'hui comme hier, on fait appel au Feng Shui pour concevoir et bâtir les bâtiments privés, commerciaux et publics . . . depuis l'élaboration des plans jusqu'a l'aboutissement du projet immobilier et/ou de rénovation. Les administrations ne dérogent pas à cette rêgle ni les multinationales qui s'installent durablement en chine. 

Le Feng Shui est avant tout autre considération l'Art de l'observation et de l’adaptation à notre environnement (biotope) et du placement dans l'espace. L'idée essentielle étant de faire de notre lieu de vie et/ou de travail un endroit privilégié où l'on s'épanouit pleinement. Qu’il s’agisse du plan physique, mental ou spirituel, plus clairement dit : créons un endroit qui favorise la santé, le bien-être et la prospérité.

Depuis toujours la civilisation chinoise et sa pensée cosmologique émettent l’hypothèse qu’une énergie environnementale, le Qi , une fois harmonisé, optimise notre santé physique, notre santé mentale et notre chance.

Le concept du Qi, énergie de vie qui circule autour et dans notre planète en donnant vie et mouvement au monde organique, circule aussi dans le corps humain et régénère ses cellules.

L’une des règles de base de l’étude Feng Shui est d’optimiser la circulation du Qi, (relation entre la matière et son mouvement), son écoulement est révélé par l’étude de la topographie des lieux.

Les premières expériences de ce genre furent menées dans les provinces du sud de la chine, non loin de la ville de Yangshuo, le long de la rivière Li, dès 2000 av.J-C. On trouve les premiers tumulus organisés par le Feng Shui lors de la période Tchéou (1122-771 av. JC). Pour faire simple, on aligne ces dernières sur les directions cardinales, le principe se nommant « Quatre Animaux Célestes ».                          

Ces techniques furent rassemblées en un traité extraordinaire, le KAN YU, qui exprime le Yin et le Yang comme le ’’moteur’’ des forces créatrices du Ciel et de la Terre. Ce traité exprime les relations étroites qu’entretien l’humain avec son environnement, l’influence de l’un sur l’autre, l’interconnexion de l’un et de l’autre.

Ces deux opposés complémentaires, Yin et Yang sont les acteurs principaux de la pensée classique et de toutes les sciences et pratiques chinoises. ‘’LE LIVRE DES MUTATIONS’’, ‘’LE YI JING’’ (I King), un des 6 classiques chinois, exprime toutes les subtilités de ces deux idéogrammes chinois.  

Le 1er écrit sur le FENG SHUI est ‘’ Le Livre des Sépultures ‘’ (276-420 av JC), jusqu'à cette date le Feng Shui s'enseigne de manière archaïque, de maître à élève.

Pendant près de 2000 ans (période impériale, républicaine et révolution culturelle), le Feng Shui est alternativement interdit ou réservé aux puissants (Empereurs, Lettrés, Familles fortunées) qui s'en partagent égoïstement les bienfaits.

Hormis quelques brèves incursions, notamment lors du retour d'expéditions Britannique de lord Macartney (1794) ou encore lord Amherts (1816), il reste inconnu de l'Occident. Il faut attendre le 20ème siècle pour que nous prenions connaissance de cet Art de Vivre.

Au cours des siècles, le Feng Shui, en français le Vent et l'Eau, va évoluer et assimiler les sciences. Poésie, Peinture, Arts graphiques, Architecture, Alchimie etc … la liste s'allongeant à l'infini des connaissances humaines.

Pour mieux percevoir et comprendre le modèle d'action du Feng Shui, il est indispensale de se rappeler qu'il est une des branches de la Médecine Traditionnelle Chinoise. Qu'il en partage les théories fondatrices, notamment celle des « 5 phases - 5 éléments » présents dans le monde matériel qui nous entoure.

Dans le livre TRAITE PRATIQUE DU FENG SHUI (Guy-Charles Ravier, 1989) on trouve la citation d'un architecte belge, Christian BRAIBANT, qui invente un terme qui pour moi exprime toute la subtilité du Feng Shui . . . ARCHIPUNCTURE !  La contraction d’ARCHITECTURE (Art majeur de concevoir/bâtir des édifices) et d’ACCUPUNCTURE (discipline médicale traditionnelle CHINOISE œuvrant, entre autres, à faire circuler le Qi).

Le Feng Shui, '' médecine de l’habitat ''

Renseignements / Inscriptions

HENRY Pascal
0479/429.003

@mail :  info@atelier-fengshui.be

Ecole de Feng Shui, Formations, I King et Philosophie de la chine 
Namur - Bruxelles - Luxembourg